Récapitulatif en direct de la première journée

ESSAIS DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES ÉTATS-UNIS 2022

FEUILLES DE CHALEUR DU MARDI MATIN

Les essais internationaux par équipe des États-Unis, qui serviront de compétition de sélection pour cet été, y compris les championnats du monde de juin, débutent ce matin à Greensboro, en Caroline du Nord. Le jour 1 comprendra des courses préliminaires du 200 papillon et du 100 libre. Le 800 m libre féminin et le 1500 m libre masculin seront également disputés aujourd’hui dans le cadre de courses finales chronométrées avec les premières rondes de natation cet après-midi avant la course des premières rondes en finale. La course commence à 9 h, heure de l’Est.

Étudiant de première année à Stanford Regan Smith arrive en tête de série du 200 papillon féminin, et sa coéquipière olympique Hali Scintillement est juste derrière elle avec la paire bien en tête du peloton. de Cal Julien Trenton arrive en tête de série du 200 papillon masculin, mais le premier cycle de Géorgie Luc criela troisième tête de série, détient en fait la meilleure durée de vie la plus rapide du domaine depuis le lycée.

De nombreuses olympiennes mettent en lumière le 100 m libre féminin, avec Abbaye de Weitzel, Torri Huske et Erika Brun détenant les trois premières graines. Pro de la Floride Dressel de célébritésle troisième homme le plus rapide de tous les temps au 100 libre, détient la tête de série du côté masculin.

200 m papillon femmes

  • Record du monde : Zige Liu (CHN) : 2:01.81 (2009)
  • Record américain : Mary Descenza (2009) : 2:04.14
  • Record ouvert aux États-Unis : Hali Scintillement (États-Unis): 2:05.85 (2021)
  • Record du monde junior : Suzuka Hasegawa (JPN) : 2:06.29 (2017)

Top 8 qualifiés :

  1. Hali Scintillement (DIM): 2:07.75
  2. Charlotte Hook (TAC): 2: 09.51
  3. Emma Sticklen (TEX): 2:09.71
  4. Regan Smith (Sans attache): 2:09.83
  5. Olivia Carter (ME): 2:09.84
  6. Rachel Klinker (Sans attache): 2:10.66
  7. Lindsay Looney (Sans attache): 2:10.80
  8. Amanda Ray (FLEUR): 2:10.85

Il y a eu un long délai avant la troisième manche en raison d’une erreur apparente du système de chronométrage, mais cela n’a pas rejeté la deuxième tête de série. Hali Scintillementqui s’est élancé vers la victoire en 2:07.75. Flickinger a fini comme le meilleur qualificatif.

Tête de série Regan Smith a utilisé une puissante demi-arrière pour gagner facilement sa manche en 2: 09,83. Smith s’est qualifié quatrième au classement général après les manches.

Charlotte Hook des TAC Titans, une lycéenne engagée à Stanford, a remporté sa manche en 2: 09,51 pour se qualifier deuxième au classement général.

200 m papillon hommes

  • Record du monde : Kristof Milak (HUN) : 1 : 50.73 (2019)
  • Record américain : Michael Phelps (2009) : 1:51.51
  • Record de l’US Open : Michael Phelps (États-Unis) : 1:52.20 (2008)
  • Record du monde junior : Kristof Milak (HUN) : 1 : 53.79 (2017)

Top 8 qualifiés :

  1. Julien Trenton (Sans attache): 1:54.34
  2. Zach Harting (CARTE): 1: 55.83
  3. Chase Kalisz (ABSC): 1: 56.04
  4. Luc crie (DART): 1:56.50
  5. Alexander Colson (Sans club): 1:56.50
  6. Gabriel Jett (Sans club): 1:56.77
  7. Jace Crawford (FLOR) : 1:57.40
  8. Nicolas Albiero (UOFL): 1: 57.81

de Cal Julien Trenton a explosé une énorme course dans les préliminaires, coupant près de quatre dixièmes de sa tête de série pour prendre la tête de série en 1: 54,34. Il a nagé loin de sa chaleur et a tenu le dernier 50.

Le pro de Louisville, Zach Harting, a remporté la victoire dans sa manche, détenant sa deuxième tête de série pour se qualifier 2e en 1: 55,83. Touchant juste derrière lui dans sa course, le pro géorgien Chase Kalisz s’est qualifié troisième en 1: 56,04.

Luc criequi est arrivé en troisième tête de série, s’est qualifié quatrième en 1: 56,50. Urlando a semblé fort au cours des 150 premiers, mais une division finale de 32 secondes l’a vu s’estomper à 1:56, bien loin de son record à vie.

Bien qu’il ne se soit pas qualifié pour la finale A, Thomas Heilman, 15 ans, de Cavalier Aquatics, a réalisé un nouveau record à vie de 1: 58,01 pour se qualifier pour la finale B.

100 m libre femmes

  • Record du monde : Sarah Sjostrom (SWE) : 51.71
  • Record américain : Simone Manuel (2019) : 52.04
  • Record de l’US Open : Simone Manuel (États-Unis) : 52,54
  • Record du monde junior : Penny Oleksiak (CAN) : 52,70

Top 8 qualifiés :

  1. Natalie Hinds (sans attache): 53,77
  2. Claire Curzan (TAC)/Torri Huske (Sans attache): 54.16
  3. —-
  4. Mallory Comerford (CARTE) : 54,18
  5. Abbaye de Weitzel (CAL): 54.19
  6. Erika Brun (TNAQ): 54,27
  7. Olivia Smoliga (SOLEIL): 54.32
  8. Kate Douglass (UVA): 54,58

La pro basée en Floride, Natalie Hinds, a réalisé un impressionnant 53,77 pour prendre la tête de série avant la finale. Hinds était membre de l’équipe olympique l’été dernier dans le relais 4×100 libre.

Claire Curzan, senior des TAC Titans, est à égalité avec sa future coéquipière de Stanford Torri Huske pour la deuxième place en 54,16, tandis que la pro de Louisville, Mallory Comerford, a un peu chuté de sa tête de série pour se qualifier quatrième en 54,18.

Tête de série Abbaye de Weitzel qualifié 5e en 54,19, tandis que Tennessee pro Erika Brunqui a représenté les États-Unis dans cette épreuve aux Jeux olympiques de l’été dernier, s’est qualifiée 6e en 54,27.

100 m libre messieurs

  • Record du monde : Cesar Cielo Filho (BRA) : 46,91 (2009)
  • Record américain : Dressel de célébrités (2019): 46,96
  • Record ouvert aux États-Unis : Dressel de célébrités/Ryan Held (États-Unis) : 47.39
  • Record du monde junior : Andrei Minakov (RUS) : 47.57 (2020)

Leave a Comment