Les cuivres des Jets de New York minimisent les éloges inconnus pour la classe de repêchage de la NFL

FLORHAM PARK, NJ – Les Jets de New York, qui n’ont pas fait trop de choses au cours de la dernière décennie, se sont retrouvés dans une position inhabituelle à la fin du repêchage de la NFL samedi.

Sur le côté réceptif des louanges universelles.

Au lieu de s’incliner, l’entraîneur Robert Saleh a fait fi.

“J’ai aussi été dans des endroits où on se moquait de nous”, a déclaré Saleh, rappelant son passage en tant qu’entraîneur adjoint des Seahawks de Seattle en 2012. “Nous avons pris Bruce Irvin, Bobby Wagner et Russell Wilson dans les trois premiers tours et nous avons obtenu un Grade D, si je me souviens bien.

“Cela n’a pas d’importance. Nous devons développer ces jeunes hommes. Ils doivent venir et ils doivent se produire. Nous le saurons dans environ trois ans.”

Les Jets sont repartis avec sept joueurs, dont quatre des 36 premiers choix. Ils ont utilisé leurs choix originaux de premier tour sur le demi de coin de Cincinnati Ahmad “Sauce” Gardner et le receveur de l’Ohio State Garrett Wilson, et ils ont échangé en fin de premier tour pour sélectionner l’ailier défensif de l’État de Floride Jermaine Johnson II. Ils ont échangé au deuxième tour contre le porteur de ballon de l’Iowa State Breece Hall.

Gardner, Wilson et Hall étaient considérés par de nombreux analystes du repêchage comme les meilleurs joueurs à leurs postes respectifs.

Le directeur général Joe Douglas a accumulé un capital supplémentaire en échangeant la sécurité Jamal Adams et le quart-arrière Sam Darnold en 2020 et 2021, respectivement. Entrant dans le repêchage, il a dit que les Jets avaient l’occasion de faire “quelque chose de spécial”.

Douglas ne voulait pas appeler ça comme ça quand c’était fini, mais il était clairement satisfait.

“Quelques choses ont rebondi sur notre chemin en termes de repêchage, mais nous avons également profité de nos opportunités en ajoutant des joueurs de qualité”, a déclaré Douglas, qui a complété son troisième repêchage en tant que directeur général. “En fin de compte, nous verrons comment cela se déroulera dans les deux prochaines années.

“Rien ne va jamais parfaitement avec le repêchage, mais j’ai l’impression que ces deux dernières années, les choses se sont bien passées et nous profitons au maximum de nos opportunités.”

Les Jets avaient besoin d’un afflux de talents après avoir terminé 4-13, leur 11e saison consécutive hors des séries éliminatoires – la plus longue sécheresse active de la ligue.

Après les quatre premiers choix, les Jets ont ajouté l’ailier rapproché Jeremy Ruckert au troisième tour, clôturant le repêchage avec une paire de choix de quatrième ronde – le plaqueur Max Mitchell et l’ailier défensif Micheal Clemons. Ils ont commencé avec neuf choix, mais se sont retrouvés avec un total de sept sélections après des échanges qui leur ont permis de passer à Johnson et Hall.

Une question qui demeure est le statut du choix de premier tour de 2020, Mekhi Becton, qui vient de subir une opération au genou et ne participe pas au programme d’intersaison. Les spéculations à son sujet tourbillonnent depuis des mois. Saleh a publiquement fait pression sur Becton, qui a traité des problèmes de poids, pour qu’il rejoigne l’équipe.

“Vous voulez que tous vos gars soient ici”, a déclaré Saleh à propos du tacle offensif. “C’est volontaire, mais je sais qu’il travaille dur à Dallas. Nous avons des onglets sur lui. Nous savons exactement ce qu’il fait et nous savons où il en est dans sa cure de désintoxication.”

Jetant un coup d’œil à une caméra de télévision, Saleh, souriant, a déclaré: “Nous serions ravis de vous revoir ici, mon pote. Nous prendrons soin de vous.”

Saleh a averti Becton à la fin de la saison, affirmant qu’il devrait rivaliser avec George Fant pour reconquérir le poste de tacle gauche. Samedi, il a été évasif lorsqu’on l’a interrogé sur le rôle de Becton, laissant entendre qu’il y avait une chance qu’ils puissent le déplacer vers le tacle droit.

Leave a Comment